Ronce de la haie

 

La ronce est regardée comme une « peste ».  Avec l’ortie et la « doche », les jardiniers  et les paysans n’ont de cesse de vouloir s’en débarrasser. Pourtant, elle avait autrefois quantité d’usages… Ronces fruit t feuille (1)Les anciens prédisent que « Lorsque la ronce court dans le pré, c’est le signe d’une année humide ! » Ces mêmes anciens ne la détestaient pas autant qu’aujourd’hui : quand il n’y avait pas encore de fil de fer, les fagots et les balais étaient liés d’un brin de ronce fendue appelé  « hart ». On a aussi fabriqué des ruches en ronce fendue, enduites d’argile.

Plante remède efficace ?
Ce fut une plante remède aux multiples vertus : « Pour soigner un panaris, il avait mis une feuille de ronce à l’envers pour enlever le pus. » (Boissey)
Ronces fruit t feuilleContre les dartres qu’elle avait autour du cou, la cerneuse lui a demandé d’aller chercher une feuille de ronce à cinq folioles. Elle la lui a passé autour du cou en prononçant certaines paroles. (Pays d’Auge)
« Sur un furoncle : une feuille de ronce.»  (Montviette) De même, près d’Orbec : « Enfant, une écharde s’est logée dans ma main. Ma grand-mère m’a appliqué une feuille de ronce, côté envers. Je l’ai gardée toute la nuit. Le lendemain matin, l’écharde était ressortie… »
Sur une dartre qui s’étendait : « La toucheuse m’a dit : « Prends de la tisane de ronce pendant une semaine. »  Quelques jours plus tard, la dartre avait complètement disparu ! » (Mézidon) « Pour guérir le mal de gorge, se gargariser d’une décoction de bourgeons de ronce. » (Livarot)
Au printemps, les anciens mangeaient les jeunes pousses pour se fortifier…

La ronce à table
RonceA la cuisine, les mûres sont préparées en gelée, en confiture ou ajoutées aux salades de fruits de la fin de l’été. Il est possible de faire du vinaigre de mûre. Les mûres sont préparées en gâteaux et toutes sortes de desserts.

 

 

La ronce de Saint-Martin-de-Mailloc

Ronce St Martin de Mailloc (7)A Saint-Martin-de-Mailloc, près de la mairie, dans la haie qui borde l’aire de stationnement, pousse une ronce qui n’a pas encore pu être identifiée. Son port, la feuille paraissent semblables à celles que l’on connaît. Le fruit en est remarquable : il n’est formé que d’une seule drupéole. La plante a été confiée au Conservatoire de botanique de Brest pour être identifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *