Archives pour la catégorie ACTUS

La souscription pour « Jardins à Histoires » est ouverte !

Ce livre rassemble l’ensemble des récits recueillis pendant trente ans sur le vaste thème des jardins, de l’usage des plantes, des techniques pratiquées avant 1960 en Normandie, pour que toutes ces connaissances se perpétuent et afin que ces variétés anciennes continuent d’être cultivées.
Tirage limité | 184 pages | Format : 16.5 x 24 cm
15 € au lieu de 18 €  jusqu’au  15 août 2020

– Télécharger le bon de souscription –

–  Commander en ligne –

Marcher par les chemins

Les services « Tourisme vert » de l’agglo Lisieux Normandie ont validé de nombreux circuits de randonnée sur le territoire du sud Pays d’Auge, en Normandie. En partenariat avec les associations locales, ces boucles sont choisies, balisées et  surveillées. Ainsi, Michel de l’association RPVO, Randonnée et Patrimoine de la Viette et de L’Oudon,  Alain, Montviette Nature,  ont balisé en jaune le circuit « La Canteraine » au départ de la mairie de Montviette. Un groupe de bénévoles avait auparavant coupé les ronces gênantes.  Cette jolie boucle de sept kilomètres qui traverse le marais de la Canteraine est prête pour vous accueillir…

« LA CANTERAINE », 7 Km, en jaune,  à partir de Montviette,

« LA VIETTE » : 5 Km en bleu à partir de Sainte Marguerite de Viette,

« LE TILLEUL »  balisé en bleu, à partir de Saintt Georges en Auge.

Vous trouverez les cartes et descriptifs pas à pas sur notre site www.rpvo.fr, 

Ces circuits font partie d’une cinquantaine de circuits pédestres entretenus par l’AGGLO de Lisieux Normandie : https://www.authenticnormandy.fr/a-voir-a-faire/balades-et-randonnees/a-pied/?listpage=1, 

Jardins à histoires en Normandie

Pour fêter ses 30 ans de fonctionnement, Montviette Nature va publier un beau livre « Jardins à histoires en Normandie », un recueil  d’histoires inédites de plantes  collectées sur le territoire de la Normandie auprès de centaines de jardinières et de jardiniers. Un ouvrage collectif : des jardiniers ont cultivé les plantes pour que Philippe Dorléans, photographe-auteur puisse les saisir au mieux, un groupe de spécialistes a mené des recherches complémentaires, dépouillé des archives et découvert de nouvelles connaissances.
Le livre sera proposé en prévente au prix de 15 euros au lieu de 18 euros, prix public. A paraître prochainement…

Jardins à histoires en Normandie

Une des pages titres « Soigner ses bêtes ». Comme ici, certains thèmes ont demandé des reconstitutions : le petit veau va mourir alors en dernière solution le paysan lui pose un séton. La racine d’une plante, « la plante à herber les veaux », est passée dans le pavillon de l’oreille ou dans le fanon. A lire la suite…

Jardins à histoires en Normandie

Une des pages du chapitre « Fleurs de cérémonie » de l’ouvrage « Jardins à histoires en Normandie » : « Deux rares anémones », l’histoire de deux plantes découvertes dans des jardins à Montviette, Flers, Carpiquet, Authie…

Jardins à histoires en Normandie

Pour fêter ses 30 ans de fonctionnement, l’association va prochainement publier un beau livre « Jardins à histoires en Normandie » à partir des centaines et des centaines de témoignages  collectés sur le territoire de la Normandie. Des savoir et des savoir-faire inédits, des portraits de plantes rares seront présentés au grand public. Pour ce projet, tout un groupe de jardiniers  a cultivé les plantes pour qu’elles soient photographiées par Philippe Dorléans, auteur-photographe normand.  D’autres ont  recherché, dépouillé des archives et découvert des connaissances nouvelles comme le rosier ‘Reine des Pimprenelles’ maintenant identifié. Un autre groupe  a  écrit, relu, corrigé ces quelques 200 pages confiées à la maquettiste Bérénice.
A paraître très bientôt. Une prévente est prévue au prix de 15 euros au lieu de 18 euros (prix public)

Du temps pour observer

Tous nos projets sont suspendus. En attendant de vous retrouver, l’équipe finit la rédaction du livre « Jardins à histoires en Normandie ».  Alors, profitons de ce temps pour observer notre plus proche environnement. Ainsi, Jean-Louis, notre mycologue, a trouvé cette « Oreille de morille », Disciotis venosa,  dans la mousse, sous le figuier de son jardin à Saint-Martin-de-la-Lieue. Un champignon délicieux, excellent comestible dont le léger parfum d’eau de javel disparaît à la cuisson.