Animaux et végétaux font la météo

Quand le champignon pleure, quand les chats font les fous, quand les hirondelles volent bas… Autant de signes qui permettaient aux anciens de se préparer aux changements de temps.

Observer les oiseaux

« Le cri du « pleu-pleu » annonce la pluie. » « Pleu-pleu » est le nom donné au pic-vert par les anciens. « Quand les hirondelles volent bas, c’est signe d’eau. » En effet, quand le temps est lourd, les insectes volent bas. Les hirondelles sont obligées de voler au ras du sol pour les attraper. « Quand il commence à pleuvoir, si les poules restent au milieu de la cour, il va pleuvoir longtemps. Si elles s’abritent, l’averse sera courte. »

le pic
« Les vaches sentent l’orage »

« Quand les vaches courent la queue en l’air, c’est signe de coup de vent ou d’orage. »

Habituellement, les vaches pâturent paisiblement ou sont couchées en train de ruminer.

« Quand les chats font les fous, c’est signe d’eau. »

« Si le chat se passe la patte par-dessus l’oreille, c’est qu’il va pleuvoir. » En effet, les tendons des chats se détendent quand l’air est humide. Ils peuvent donc se passer la patte par-dessus l’oreille.

Des feuilles pour prévoir le temps

« Si les feuilles de hêtre ramassées à la Toussaint et disposées dans une assiette deviennent sèches et craquantes,  l’hiver sera  doux. Si les feuilles sont  humides et molles, l’hiver sera dur. »

« Par temps clair et ciel bleu, si les feuilles de peuplier se mettent à tourbillonner sur elles-mêmes, un orage se prépare dans l’heure. »

« Quand le frêne devance le chêne, année sous la pluie. »